Moulins d’Orbe

Moulin OrbeL’existence d’un moulin situé sur la rive gauche de l’Orbe est connue depuis le tout début du XVe siècle, à l'aval du fameux pont du Moulinet (1424). A partir de cette époque, il a ravitaillé sans interruption la population du bailliage d’Echallens-Orbe. Au milieu du XVIIIe siècle, avec ses cinq paires de meules et ses longues bluteries entraînées par 4 roues à augets, il faisait déjà figure de grand moulin. En face et dans le prolongement de son canal, une scierie et deux tanneries utilisaient également la force hydraulique de l'Orbe et en amont le fameux pont du Moulinet.

Jules Rod (fils d'un meunier de Serrières (NE) et philanthrope) créa en 1871 la société Moulin Rod SA ainsi qu'un fonds offrant une aide aux nécessiteux.

En 1891, une centrale hydroélectrique est construite dont le canal d’amenée d’eau traversait tout le moulin.  Ce fut la première centrale électrique au fil de l’Orbe. Elle fut modernisée en 1920,1942 et 1960. Ceci permit une forte augmentation de production de farine.

En 1902, le moulin, devenu trop petit et pour profiter d’un raccordement avec la ligne de chemin de fer, fut transféré sur la rive droite. On établit une passerelle qui le relie à l’ancien moulin, où on laisse la centrale électrique et d’autres locaux. Les cylindres remplacèrent les meules à pierre, des turbines succédèrent aux grandes roues à eau. Ces équipements permirent de produire des farines dites - blé dur (pâtes, semoules) et blé tendre (panifiable).
Le bureau de Jules Rod, avec son échauguette néolithique, demeure sur rive gauche. En 1915, Jule Rod transforme son commerce en société anonyme, les Moulins Rod SA. Après sa mort en 1922, les Grands Moulins de Cossonay SA rachètent les Moulins Rod en 1933. Dès cette date, les moulins prospèrent davantage. En 1939-1940, on construit de nouveaux silos et la centrale électrique est modernisées en 1942. C’est en 1965 que se situe l’activité maximale de l’entreprise, 173 personnes sont employées; elle est un fleuron de l’économie locale. Mais dès 1984, la production s’arrête petit à petit pour cesser totalement en 1997. Seul le centre de collectes de céréales est encore fonctionnel.
Texte tiré de la brochure de Piere-André Vuitel ( 36 curiosités de la plaine de l’Orbe)

Musée - Patrimoine Au fil de l'eau  Théâtre au fil de l'Orbe Historique du moulin

 

Vous apprécierez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *