Les langues indo-européennes

Les langues parlées dans notre région au cours des siècles font partie des langues indo-européennes qui sont parlées sur tous les continents, mais les gros contingents se trouvent en gros contingents (voir la carte) se trouvent en Inde (600 millions), en Europe (700 millions) et en Amérique (700 millions).

Elles sont divisées ici en neuf groupes (appelés parfois branches ou sous-familles) et chacun d'eux (sauf l’albanais et l’arménien) compte un nombre plus ou moins élevé de langues.

- Les langues indo-aryennes

Dans la grande famille indo-européenne, c'est le groupe indo-iranien (ou indo-aryen) qui constitue l'ensemble le plus important, avec quelque 700 millions de locuteurs et environ 600 langues. L'aire linguistique s'étend du Kurdistan turc jusqu'au centre de l'Inde, incluant une partie de l'Irak, puis l'Iran, le Pakistan, l'Afghanistan, le Bangladesh.

- Les langues germaniques

L'aire des langues germaniques (anglais, allemand, néerlandais, danois, etc.) est tout aussi remarquable: ses 450 millions de locuteurs couvrent le nord et le centre de l'Europe, puis l'ensemble de l'Amérique du Nord, une partie des Antilles ainsi que l’Australie et la Nouvelle-Zélande.

- Les langues romanes

Avec plus de 430 millions de locuteurs, les langues romanes (espagnol, portugais, français, italien, roumain, etc.), toutes issues du latin, sont représentées principalement en Europe (Portugal, Espagne, France, Italie, Roumanie) ainsi que dans toute l’Amérique du Sud, le Mexique, une partie des États-Unis et du Canada.

- Les langues slaves

Les langues slaves (russe, ukrainien, polonais, bulgare, etc.) constituent le quatrième groupe important. Les langues de ce groupe sont parlées sur le continent européen et comptent plus de 315 millions d'usagers.

- Les langues baltes

Près de la mer Baltique, le lituanien et le letton demeurent les seules langues baltes (5,5 millions de locuteurs) à avoir survécu.

- Les langues celtiques

 Quant aux langues celtiques (breton, gallois, irlandais, écossais, etc.), elles sont toutes en voie d'extinction avec au total moins de deux millions de locuteurs.

La question de l’origine des Indo-Européens

Familles des langues
Familles des langues

Les études historiques et comparatives des langues sont particulièrement intéressantes parce qu'elles ont fait naître l'idée qu'un peuple a existé en des temps très anciens: les Indo-Européens. Son existence est prouvée uniquement par des considérations linguistiques: aucun vestige historique (monuments funéraires, œuvres d'art, artisanat, etc.) ne l'atteste de façon sûre. Cela signifie qu'on ne peut pas parler des Indo-Européens comme on parle des Grecs ou des Romains: nous n'avons d'eux aucun texte, car leur civilisation est disparue avant l'apparition de l'écriture. On ne dispose même pas de témoignages contemporains comme pour les Gaulois, les Germains ou les autres «Barbares» connus des Grecs et des Romains. Donc, l'existence des Indo-Européens n'est pas une donnée de l'histoire, mais une hypothèse formulée à partir de la comparaison entre des milliers de mots. Par exemple, le mot mère se dit mater en latin, mothar en gothique, mathir en vieil irlandais, matar en sanskrit, etc. 

Lien vers le Patois vaudois

Source : http://www.axl.cefan.ulaval.ca/monde/famindeur.htm

 

Vous apprécierez aussi

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *