Confédération des trois cantons

La ville de Berne, fondée en 1191, jouissait de la liberté impériale et ne dépendait d’aucun des seigneurs du pays; de ce fait, elle était indépendante. Ainsi excitait-elle la jalousie de ses voisins. Une grande coalition se forma contre elle. Elle comprenait des seigneurs romands et allemands, dont l’évêque de Lausanne, la ville de Fribourg. Une armée vint mettre le siège devant Laupen et une bataille eut lieu le 21 juin 1339. La victoire remportée par les bernois, aidés par les Waldstaetten assura l’indépendance de la ville de berne et affermit son autorité. Berne entra dans la Confédération en 1353.

Berne une cité impériale qui dominait un vaste territoire. Ce dernier a subi de grands changements depuis la fin du Moyen Âge : il engloba de 1415 à 1798 une partie de l’actuel canton d’Argovie et de 1536 à 1798 l’actuel canton de Vaud. de 1798 à 1801, il fut amputé de l’Oberland, érigé en canton (chef-lieu: Thoune). En 1815, il se vit attribuer la plus grande partie de l’évêché de Bâle et de Bienne, qui formèrent aux côtés de l' »Ancien Canton » le Jura bernois, de celui-ci se détachèrent en 1978 la partie nord, qui devint le canton du Jura. En 1994 le district de Laufon (passé à Bâle-Campagne) et en 1996 la commune de Vellerat (passée au canton du Jura). La commune de Moutier devrait rejoindre le canton du Jura.

Vous apprécierez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *