Confédération des huit cantons

1332 - Lucerne

Blason LucerneA l'époque de la bataille de Morgarten, la ville de Lucerne dépendant de la maison des Habsbourg-Autriche. Elle avait donc dû fournir des soldats au duc d'Autriche Léopold, dans sa guerre contre les Confédérés. Elle l'avait d'ailleurs fait à regret car elle avec de très bonnes relations avec ses voisins, les Waldstaeten. Lucerne était le principal marché des montagnards. C'est là qu'ils allaient vendre les produits de leur sol et qu'ils achetaient le blé, le vin, le sel et les autres denrées dont ils avaient besoin. C'est pourquoi en 1332, ils  conclurent avec Uri, Schwytz et Unterwald un pacte d'alliance perpétuelle.
Mais il y avait à Lucerne un parti qui regrettait ce traité et qui tenait pour l'Autriche. Il forma un projet de s'emparer de la ville par surprise et faire tomber l'alliance. On a appelé ce complot la conspiration  des manches rougesparce que les conjurés portaient, dit-on, une manche rouge.  La conjuration, organisée par le parti autrichien, fut découvert à temps et n'aboutit pas.

 

1351 - Zürich

blason zurichZürich, déjà important à l'époque romaine, était devenu durant le moyen-âge une ville riche par ses industries textiles et par son commerce avec les pays voisins (allemands et italiens).  Comme Berne, Zürich était une ville impériale, s'administrant elle-même; toutefois, il avait à craindre la maison de Habsbourg-Autriche, dont les possessions l'entouraient.
La ville était gouvernée par un Conseil composés de chevaliers et de bourgeois. Les artisans, très nombreux, était irrités d'être exclus du gouvernement. Ils réclamèrent mais on ne les écouta pas. Un chevalier du nom de Rodolphe Brun se mit à la tête des mécontents. En 1336, une assemblée tumultueuse déposa le Gouvernement. Dans un nouveau Conseil, Brun fut nommé bourgmestre à vie. De nombreux membres de l'ancien Conseil prirent la fuite à Rappeswil. En 1350, un complot ourdi par ces membres de renverser Brun fut déjoué et nombreux des conjurés furent tués. Brun se vengea en détruisant la ville de Rapperswil.
Le puissant bourgmestre sentit qu'il allait trop loin et qu'il devait s'attendre à des représailles. Il chercha des alliés et les trouva dans les Waaldstaeten. En 1351, un traité d'alliance perpétuelle fit de Zürich le 5ème Etat de la Confédération.
Brun ne se trompait pas. Bientôt l'Autriche lui déclara la guerre. Cette lutte, avec une participation des Waldstaeten dura plusieurs années avec trois fois un siège de Zürich. A la fin, la ville fit la paix avec l'Autriche.

 

1352 - Glaris

Blason GlarisDepuis la fin du XIIIe siècle, la maison de Habsbourg-Autriche était parvenue à prendre pied dans le pays de Glaris et, en fait, y exerçait l'autorité. Les Glaronnais étaient mécontents de la domination autrichienne. Ils le manifestèrent lors de la bataille de Morgarten en refusant au duc Léopold de Marcher contre les Waldsstaeten.
De leur côté, les Confédérés se rendaient compte de l'importance qu'avait pour eux la Linth, qui pouvait les protéger contre une attaque de l'Autriche du côté de l'Est. Ils résolurent d'occuper le pays, ce qu'ils firent sans rencontrer de résistance. 
Peu de temps après, les Autrichiens, voulant prendre leur revanche, envahirent la vallée, mais les Glaronnais se défendirent avec vigueur et repoussèrent l'ennemi.
Glaris fut alors reçu comme membre de la Confédération en 1352.

1352 - Zoug

drapeau zoug

C’est aussi en 1352, quelques semaines après l’admission de Glaris que Zoug entre dans la Confédération.
La ville de Zoug était une fidèle sujette de l’Autriche. Comme elle se trouvait sur l’une des routes conduisant des Waldstaetten à Zürich, les Confédérés, pour assurer leurs communications, désiraient l’avoir avec eux. Ils l’assiégèrent. Après avoir vainement demandé du secours à l’Autriche, elle se rendit. Les Confédérés en firent leur alliée.

1353 - Berne

Drapeau Berne
Drapeau Berne

La ville de Berne, fondée en 1191, jouissait de la liberté impériale et ne dépendait d'aucun des seigneurs du pays; de ce fait, elle était indépendante. Ainsi excitait-elle la jalousie de ses voisins. Une grande coalition se forma contre elle. Elle comprenait des seigneurs romands et allemands, dont l'évêque de Lausanne, la ville de Fribourg. Une armée vint mettre le siège devant Laupen et une bataille eut lieu le 21 juin 1339. La victoire remportée par les bernois, aidés par les Waldstaetten assura l'indépendance de la ville de berne et affermit son autorité. Berne entra dans la Confédération en 1353.

  Berne une cité impériale qui dominait un vaste territoire. Ce dernier a subi de grands changements depuis la fin du Moyen Âge: il engloba de 1415 à 1798 une partie de l'actuel canton d'Argovie et de 1536 à 1798 l'actuel canton de Vaud. de 1798 à 1801, il fut amputé de l'Oberland, érigé en canton (chef-lieu: Thoune). En 1815, il se vit attribuer la plus grande partie de l'évêché de Bâle et de Bienne, qui formèrent aux côtés de l'"Ancien Canton" le Jura bernois, de celui-ci se détachèrent en 1978 la partie nord, qui devint le canton du Jura. En 1994 le district de Laufon (passé à Bâle-Campagne) et en 1996 la commune de Vellerat (passée au canton du Jura). La commune de Moutier devrait rejoindre le canton du Jura.
Source: DHS.

Vous apprécierez aussi

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *